mardi 29 septembre 2015

Focaccine di Ricotta


Pour avoir récemment échangé sur ce thème, l'une des choses que j'aime particulièrement dans le fait d'avoir un blog, c'est l'échange. J'essaye de vous faire partager certaines de mes idées, de mes recettes, de mes découvertes ; mais j'apprends également énormément au travers de vos commentaires ici ou sur les réseaux sociaux. L'autre chose que j'aime beaucoup, c'est que ce blog m'a permis de tisser des liens virtuels mais aussi parfois bien réels avec d'autres blogueuses. Comme en amitié, il est parfois difficile de dire ce qui nous uni de prime abord mais on sait que l'on a plaisir à discuter ensemble. 

Ce petit projet que je vous présente aujourd'hui a pour origine un point commun bien identifiable que je partage avec Graziella de L'Italie dans ma cuisine et Sophie du blog La Conque d'or. Ce lien c'est notre amour pour l'Italie - elles s'y sont même installées définitivement - et surtout pour un italien (je vous rassure, chacune le sien). Nous sommes toutes les trois tombées dans la marmite italienne par amour et un peu par obligation puisque la vie commune est aussi faite de cuisine (ou de plats surgelés pour les moins chanceux). Elles comme moi nous avons beaucoup appris de nos chers et tendres, de nos amis et de nos belles-mères ! Celle de Graziella est en passe de devenir une véritable célébrité ;-) 

Pour nous amuser un peu et pour vous faire découvrir un peu plus la cuisine de nos régions respectives - Sardaigne, Pouilles et Sicile - nous avons décidé de vous proposer un plat par mois en respectant la division italienne du repas. A chaque fois, un ingrédient fera le lien entre nous. 
J'espère que l'idée vous plaira - vous trouverez en bas de la recette les photos ainsi que les liens des autres plats - et je vous embarque tout ce suite direction la Sardaigne pour un antipasto... à base de pain


***

La première chose à préciser c'est que traditionnellement, l'antipasto n'existe pas en tant que tel en Sardaigne. Dans une terre de tradition paysanne et en grande partie pastorale, l'habitude était celle du plat unique (comme dans beaucoup d'autres zones du monde en fait). C'est ce qui explique le caractère toujours très roboratif des plats sardes, même en plein été. D'ailleurs à la campagne on trouve encore des gens - de mon âge - qui mangent sur ce mode du plat unique. 

Par contre - la Sardaigne faisant partie de l'Italie - on y trouve désormais la division italienne des plats (antipasto, primo, secondo, dolce). Et pour découvrir la variété des antipasti, il faut absolument vous rendre dans un agritourisme ! En effet, les antipasti en Sardaigne tournent essentiellement autour de trois choses (toutes de production locale) : la charcuterie, le fromage et le pain. C'est ce qui explique que les antipasti consommés chez le producteur soient si appréciés ;-)

Je ne sais pas faire le saucisson maison ni même le pecorino mais l'ingrédient en commun que nous avions choisi avec mes deux camarades était le pain (ouf !). En fonction des régions d'Italie, le rapport au pain peut être bien différent. Je vous renvoie à mes deux camarades pour les Pouilles et la Sicile mais pour ce qui est de la Sardaigne, la culture du pain y est profondément ancrée. Pour vous donner une n'ai toujours pas fait le tour de tous les types de pains qui existent ! On y trouve des pains "voyageurs" comme le carasau, des pains farcis (de toutes sortes dont celui d'aujourd'hui fait théoriquement partie), des pains de fêtes qui sont de véritables œuvres d'art (les coccoi), des grosses miches au levain,... J'arrête la liste ici car elle est beaucoup plus longue. Depuis le pain de la période nuragique marqué par la Pintadera à ceux plus récents, l'île est riche de ses pains. 

J'ai donc décidé de préparé un pain qui soit différent du fameux pane guttiau - le plus diffusé à l'antipasto aujourd'hui - que je vous avais déjà présenté. Ces petites focacce sont typiques en Sardaigne parce que préparées à base de ricotta de brebis. Si vous en avez déjà goûté, vous savez à quelle point son goût est différent de ce que l'on fait avec du lait de vache (et je ne parle pas de celle industrielle). Onctueuse et parfumée, c'est un véritable délice. Produit des "restes" du fromage (du petit-lait), quand la saison bat son plein on l’intègre parfois au pain. On trouve plein de version différentes - parmi lesquelles du "vrai" pain préparé à base de farine de blé dur - mais aussi ce genre de toute petites focacce - d'où le nom de focaccine - qui peuvent être préparées notamment comme antipasto dans les agritourismes. J'ai un souvenir mémorable de celle que j'avais mangé à Bitti !  

En ce moment je ne suis pas en Sardaigne, j'ai donc préparé une ricotta maison (1/2 vache et 1/2 chèvre) en suivant les instructions que vous trouverez ici. C'est très long mais pas très compliqué :-) 
Si vous êtes en Corse lors de la saison du brocciu, vous avez de la chance puisque c'est - peut-être à quelques détails près - la même chose. Vous pouvez essayer avec la ricotta du supermarché mais vous n'aurez pas du tout la même consistance après cuisson. Si vous ne la faites pas vous même (ce qui est tout à fait normal, je vous l'accorde) essayez de trouver une bonne ricotta chez un fromager (il y en a de la très bonne même en France). 

Dégustées encore bien chaudes et tout juste sorties du four, c'est un vrai délice ! Si vous ne les consommez pas immédiatement, conservez-les dans un linge afin de maintenir leur moelleux. 

On vous retrouve mardi 13 octobre pour notre prochain rendez-vous "Un ingrédient et trois régions italiennes".


Focaccine di ricotta (pour une vingtaine de focaccine)
250 g de farine de force (j'utilise de la farine bio pour pizza)
250 g de ricotta ou de brousse (dans l'absolu de brebis) 
3 CS d'eau tiède
1 CS d'huile d'olive (facultatif)
1/2 sachet de levure sèche 
1/2 cc de sel

Disposer la farine dans un saladier en formant un creux au centre. Dans un petit bol, mélanger la levure avec l'eau tiède. Laisser reposer pendant une quinzaine de minutes, le temps que la levure s'active et forme des petites bulles à la surface. 

Ajouter la levure à la farine et commercer à mélanger. Ajouter ensuite la ricotta, l'huile d'olive et le sel puis continuer à amalgamer. Une fois que la boule se forme, la transférer sur le plan de travail et la pétrir pour au moins 10 minutes. 

Remettre la boule de pâte dans le saladier, couvrir avec un linge propre et la laisser reposer pendant 1 heure dans un lieu tiède. A cause de la ricotta, elle ne va pas beaucoup augmenter de volume.

Préchauffer le four à 180° et étaler une feuille de papier cuisson sur la plaque du four. Légèrement fariner le plan de travail puis renverser la pâte. L'étaler au rouleau en lui maintenant au moins 3-4 cm d'épaisseur. A l'aide d'un verre, couper des petites formes rondes et les disposer sur la plaque du four.

Enfourner pour 20 à 25 minutes le temps que les focaccine colorent. 
Sortir du four et servir. 



------------------------------


Et voici ce que le pain à inspiré à Graziella et Sophie : 


Les Pizzi leccesi de Graziella (clic)
I Pizzi leccesi (Pouilles)


Les Pitoni de Sophie (clic)

I Pituni ou pittuni (Sicile)




24 commentaires:

  1. Ciao, tes focaccine sont des petites merveilles : simples et savoureuses, en plus avec de la ricotta faite maison, un délice!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Sophie ! Oui c'est vrai que la simplicité c'est un peu l'essence de la cuisine sarde :-)

      Supprimer
  2. J'ai adoré te lire, comme toujours tu me diras ;-)
    J'apprends encore de nouvelles choses, la Sardaigne est pour moi un grand inconnu, c'est pas faute d'avoir envie d'y aller, en attendant tu es ma bible ;-)
    Un grand bravo en particulier pour avoir réalisé ta ricotta maison, il faut quand-même avoir la main, je m'incline Madame !
    Un bacione et je joins le sourire qui ne me quitte plus depuis notre idée de nous réunir !
    Graziella

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi ! Merci Graziella :-)
      Tu le sais, vous êtes les bienvenus en Sardaigne (de préférence quand j'y suis pour avoir le plaisir de se voir :-)
      La ricotta maison c'est surtout une question de température et d'attention mais en suivant la recette de Marie-Claire tu ne peux pas te tromper. C'est grâce à elle que je fais mes yaourts avec un bocal Quattro Stagioni et un châle en laine ^_^

      Grosses bises

      Supprimer
  3. Ils sont superbes vos focaccine, j'en garde la recette en attendant de trouver de la bonne ricotta, que je n'ai pas le courage de faire moi-même!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Oui c'est vrai que la ricotta maison c'est long (beaucoup d'attente en réalité) et du coup cela transforme un peu la cuisine en chantier :-)

      Supprimer
  4. Ohlàlà ces focaccines !!! Je suis jalouse ;)

    RépondreSupprimer
  5. Je craque toujours pour les recettes italiennes...

    RépondreSupprimer
  6. Bravo pour cette belle idée dont je viens de prendre connaissance chez Graziella ! je suis toujours partante pour découvrir de belles recettes italiennes ! merci pour ces Focaccine di Ricotta ! superbe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Gut ! Oui Graziella est notre moteur à toutes en matière de gastronomie italienne :-)
      Je suis ravie que ces focaccine vous plaisent !

      Supprimer
  7. Hum voilà qui me fait craquer !
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  8. Hummm, ce doit être délicieux.
    Je note cette recette !

    RépondreSupprimer
  9. Votre idée est très sympa en plus de nous régaler !! J'irai voir si je trouve une bonne ricotta chez mon fromager, ces focaccine me tentent énormément !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Brigitte ! Elle sera certainement au lait de vache (donc moins parfumée) mais de bonne qualité je pense :-)

      Supprimer
  10. Si on décide de faire la ricotta maison, combien faut il de lait à la base pour avoir la bonne quantité ?
    Merci

    Sabine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sabine,

      Ici j'ai utilisé 3 litres de lait cru entier et j'ai obtenu un peu moins de 300 g. Vous pouvez donc au minimum multiplier par 10.

      Bonne soirée

      Supprimer
  11. Bonsoir ! La pâte est prête j'ai hâte ! Est il possible de laisser la boule au frais 24h si je veux les faire chaudes au dernier moment?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie,

      J'ai vu ton message sur Instagram plus rapidement que celui-ci :-)
      Tu me diras si tu as aimé !

      Belle journée

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...