vendredi 13 juillet 2018

Les Arrubiolus {Sardaigne} Beignets de ricotta


Comment ça Carnaval est passé ? Comment ça il fait trop chaud pour faire de la friture ? 
Que celui qui n'a jamais mangé une mascotte sur la plage au mois d'août me jette le premier chichi ! Personnellement j'adore les beignets et cela quelque soit la saison 😏

La recette que je vous propose aujourd'hui est effectivement à la base une recette de Carnaval - comme la quasi totalité des desserts traditionnels frits en Europe - mais qui me rappelle l'été en raison de ses origines : la Sardaigne

Les arrubiolus* sont des douceurs typiques du Carnaval sarde dans différentes zones de l'île. Leur petit nom (on les nomme aussi rujolus) vous fait peut être penser au rojo espagnol ou au ruber latin... et c'est normal puisque c'est de la couleur rouge donnée par le safran et les jaunes d'oeufs que vient leur nom. On m'a raconté que c'était aussi pour la similitude avec le rouge qui montait aux joues des jeunes filles mais je n'en ai pas eu confirmation ailleurs. 

jeudi 12 juillet 2018

Thé glacé Fruits rouges et Fleur d'Oranger


Les idées les plus simples sont parfois les meilleures... encore faut-il les avoir 😏 
En ce qui me concerne, l'association entre les fruits rouges et la fleur d'oranger ne m'avait jamais effleurée l'esprit. Ce sont deux saveurs que j'adore mais que j'avais toujours envisagées séparément. 

Il faut dire aussi que la fleur d'oranger a pour moi la saveur et le charme de la Méditerranée et surtout des pâtisseries orientales dont je raffole. Je ne connais pas de pâtisserie orientale aux fruits rouges, mais je peux me tromper (et si ça existe, j'aime déjà 😋).

mercredi 4 juillet 2018

Caillebotte du Poitou salée aux Fines herbes


Pour cette Bataille food organisée par Valérie de 1, 2, 3 dégustez, je suis en mode retour aux sources 😉

Le Poitou, c'est la région de ma maman et j'y ai passé une partie de mon enfance (en vacances principalement) puis de ma vie adulte. Chez moi, je "passe la since" et je n'imagine pas un mariage sans broyé du Poitou !

Et parmi les spécialités culinaires qui ont bercé mon enfance, il en est une que j'ai souvent entendue nommée sans jamais la goûter : la caillebotte

Je n'en ai jamais mangé pour la simple et bonne raison que ma maman détestait ça ! Elle en avait mangé toute son enfance sans vraiment l'aimer... au point de finir par frissonner à son évocation. C'est vrai que la texture est un peu étrange, à la fois solide (plus ou moins en fonction de la quantité de présure et de gras dans le lait) et un peu aqueuse en raison de la présence du petit lait.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...