samedi 21 janvier 2017

Recette anti-froid : l'Aligot - Saucisse


Puisque les températures sont négatives et que l'hiver a remporté la partie... pourquoi ne pas manger un délicieux aligot ? (toutes les excuses sont bonnes n'est-ce pas 😄)

Je fais partie de ceux qui pensent qu'il n'y a pas de saison pour se délecter de fromage fondu mais le froid donne toujours une excuse supplémentaire : "on brûle plus de calories...", "il faut se tenir chaud...", toussatoussa... 😉

Si vous avez des amis du Cantal ou de l'Aveyron... ils vous ont forcément fait manger un aligot-saucisse ! Plat roboratif et tout simple en apparence, l'aligot c'est toujours des pommes de terre réduites en purée, de la tome fraîche, de l'ail et de la crème. Pour les proportions : les avis divergent mais l'important c'est que ça file ! Pour les calories : beh on l'a déjà dit... il fait froid ! Tout est permis 😅

L'aspect le plus "compliqué" de la recette c'est d'obtenir des beaux fils qui ne cassent pas. La seule solution, de la patience - avoir une préparation qui fait de vrais "bandeaux" plus que de simples fils, cela prend du temps - et de l'huile de coude (vous avez intérêt à avoir fait "muscultation" LV2). Il faut aussi faire attention à la chaleur. Si l'on chauffe trop fort l'aligot, on obtient que des petits fils fins et très cassants. 

Pour le reste, seule la qualité des ingrédients joue 😉 Une belle tome en direct de chez le producteur, des pommes de terre savoureuses, de l'ail parfumé et de la crème bien onctueuse (si vous avez de la chance comme moi de chez le producteur qui vous a vendu la tome 😊). 

Petit échauffement du bras qui devra tourner l'aligot... et c'est parti !

Très beau w-end à tous 💗


Aligot Saucisse (pour 4 personnes qui ont faim 😄)
4 saucisses épaisses (des saucisses de Toulouse par exemple)
1 kg de pommes de terre à chair farineuse 
400 g de tome fraîche
150 g de crème fraîche entière
2 gousses d’ail
Sel

Laver les pommes de terre puis les éplucher. Si elles sont de taille très inégale, les recouper pour obtenir des morceaux de taille presque identique (afin de faciliter une cuisson homogène). Peler les gousses d'ail, les couper en deux et retirer éventuellement le germe. Faire chauffer un grand volume d'eau, la saler et y plonger les pommes de terre et l'ail. Cuire 20 à 25 minutes, le temps que les pommes de terre soient bien cuites. 

Pendant ce temps, couper la tome en fines lamelles. Faire cuire les saucisses. Graisser légèrement une poêle et la faire chauffer à feu vif. Faire griller les saucisses des deux côtés puis baisser le feu et laisser à feu doux jusqu'à ce qu'elles soient cuites (comptez une vingtaine de minutes).

Lorsque les pommes de terre sont cuites les égoutter (en conservant un verre d'eau de cuisson pour rectifier la texture de la purée) ainsi que les gousses d'ail. A ce stade, vous pouvez soit retirer les gousses d'ail, soit les conserver dans la préparation... Personnellement j'aime bien les conserver 😋

Écraser les pommes de terre en purée très fine soit au presse-purée (c'est long) soit au moulin à légumes (c'est moins long). 

Remettre la purée de pomme de terre dans le faitout et ajouter la crème à température ambiante. Bien mélanger. Remettre le faitout sur un feu très doux et incorporer petit à petit la tome fraîche à l'aide d'une cuillère en bois. Une fois que la totalité de la tome a été ajoutée à la préparation, il faudra travailler l'aligot pendant une dizaine de minutes au moins afin d'obtenir une pâte bien lisse, qui fait des fils épais. C'est prêt ! 

Servir l'aligot chaud avec les saucisses tout juste cuites.  


Vous avez réalisé cette recette ? 


Dites-le moi en laissant un commentaire ici ou en partageant la photo sur Instagram avec le hashtag #petitecuillereetcharentaises

25 commentaires:

  1. Un régal...Tout est permis avec ce froid !
    Bon we bises.
    Marie.

    RépondreSupprimer
  2. BRAVO ! l'aligot dans toute sa splendeur. L'auvergnate que je suis peut applaudir des deux mains !!!!!

    RépondreSupprimer
  3. Un plat que j'adore, j'ai essayé une fois après avoir vu un reportage sur grand-mère Bras, malheureusement je n'ai jamais réussi à obtenir ces fameux rubans. Il est temps de recommencer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui cela n'est pas très compliqué en réalité. Le plus important en dehors des muscles, c'est de ne pas trop chauffer :-)

      Supprimer
  4. Mmmh, un plat si bon et réconfortant ! Je n'ai jamais osé me lancer dans la réalisation d'un aligot maison, mais tes photos sont à tomber et j'imagine l'odeur alléchante se dégageant de ta cuisine, miam !

    RépondreSupprimer
  5. que ce plat est bon et tu m'as l'air d'avoir le bon coup de cuillère il est super coulant.
    Bises
    les petits plats de Béa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai fait de la musculation exprès dans les mois qui précèdent :D

      Bises

      Supprimer
    2. je n'y avais pas pensé il faut donc que je m'entraîne

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Ahahah ! Je suis flattée (et morte de rire ;-)

      Supprimer
    2. Pas de réponse :( Bon je fiiile !

      Supprimer
  7. Super la photo de la casserole, tu as la main, bravo !! Et c'est tellement bon ... Bonne fin de journée !

    RépondreSupprimer
  8. Hummm! riche et calorique mais tellement délicieux! une recette parfaite avec ce froid polaire! bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  9. Bon oui, ce n'est pas spécialement un plat de régime, mais qu'est-ce que ça doit être bon...

    RépondreSupprimer
  10. Je n'ai jamais goûté l'aligot mais ta recette me donne envie de combler cette lacune impardonnable !

    RépondreSupprimer
  11. Tu as raison: il faut bien se réchauffer alors autant le faire avec gourmandise. Bisous

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...