mardi 17 janvier 2017

Kasha ou Kacha de Sarrasin {Recette russe}


On passe parfois à côté de certaines choses... La recette d'aujourd'hui en est l'illustration 😏

Je l'ai déjà évoqué dans de précédentes recettes, j'aime beaucoup le livre Recettes végétariennes slaves de Daria Sobowiec. C'est une vraie mine d'or pour la cuisine végétarienne d'hiver ! Pour celle d'été - avec les poivrons notamment - aussi, mais ce sont des légumes que j'ai moins de difficultés à accommoder.

L'une des recettes du livre est celle de la kasha de sarrasin. Plat symbole de la cuisine russe, il s'agit de grains de sarrasin cuits et agrémentés de légumes, autrement dit le menu parfait au cœur de l'hiver. Si j'aime beaucoup le sarrasin, je dois avouer que l'idée de manger une bouillie (c'est ce que signifie le mot en russe) ne m'enchantait pas... j'avais donc laissé cette recette de côté. 

Mais c'était sans compter sur le fait que ce plat allait recroiser ma route... Comme beaucoup de passionnés de cuisine et d'histoire de la gastronomie, je suis toujours en alerte 😄 Tout est l'occasion de penser les choses au travers de ce prisme gourmand et le cinéma ou la littérature ne font pas exception. Un écrivain que j'aime beaucoup (et que j'ai découvert après ce livre de cuisine slave), c'est Emmanuel Carrère. Ses textes n'ont rien à voir avec la cuisine mais sont fortement liés à la Russie. C'est même parfois (souvent ?) le thème central ou récurent de ses livres comme c'est le cas pour Limonov ou Un roman russe. 

Et à plusieurs reprises dans différents textes, Carrère évoque la kasha et le fait qu'il cuisine ce plat à merveille. Il n'en fallait pas plus pour me donner envie de goûter 😊

J'ai donc ouvert à nouveau le livre de cuisine et j'ai reproduit la recette. C'est effectivement très bon ! La saveur ne ressemble en rien à ce que nous connaissons habituellement du sarrasin en France mais c'est également différent de la farine de sarrasin au parfum presque fumé que l'on trouve dans le nord-est de l'Italie. Le goût est très délicat et les légumes incorporés sont ce qui parfume le plus l'ensemble. J'ai pris quelques libertés avec la recette d'origine en utilisant du sarrasin grillé que l'on trouve plus facilement en France et en cuisant le tout dans un bouillon. Mais vous pouvez tout à fait respecter l'original 😊 

La kasha peut aussi être un plat sucré, le sarrasin étant alors cuit dans le lait puis parfumé avec un peu de fruits secs ou de confitures... mais cela sera peut-être pour une prochaine fois 😉


Kasha de sarrasin (pour 2 personnes en plat unique)
160 g des grains de sarrasin 
1 grande tasse de bouillon de légumes chaud
1 blanc de poireau
1 grosse carotte
3 CS d'huile d'olive

Laver le poireau, le couper en deux dans le sens de la longueur puis le tailler en petites demi-rondelles. Laver la carotte, l'éplucher et la couper en petits cubes. 

Dans une grande casserole, faire revenir la carotte et le poireau dans 2 cuillères à soupe d'huile d'olive. Laisser cuire pendant 7-8 minutes en ajoutant éventuellement un peu d'eau pour éviter que les légumes accrochent. Une fois cuits, retirer les légumes de la casserole et réserver. 

Verser la cuillère à soupe d'huile d'olive restante, faire chauffer puis ajouter le sarrasin. Faire revenir pendant 3-4 minutes, le temps que les grains de sarrasin commencent à libérer leur parfum. Couvrir avec le bouillon et laisser cuire à couvert pendant une dizaine de minutes, le temps pour le sarrasin d'absorber le liquide. 

Une fois le sarrasin cuit, ajouter les légumes, bien mélanger et servir très chaud.





Avec cette recette je participe au #CataCookingChallenge01 organisé par Catalina du Blog de Cata


Vous avez réalisé cette recette ? 

Dites-le moi en laissant un commentaire ici ou en partageant la photo sur Instagram avec le hashtag #petitecuillereetcharentaises


28 commentaires:

  1. Coucou Gabrielle
    Quel joli article et ta recette est une découverte totale
    Je ne connais pas du tout le sarrasin,tu me donnes envie de tester
    Bisous et merci beaucoup de cette jolie participation

    RépondreSupprimer
  2. Coucou ma Gabrielle,
    il faudrait que je teste ta recette car j'ai un souvenir de kasha pas du tout convaincante dans un restaurant russe. Je n'ai pas aimé mais depuis mes goûts ont évolués et ta recette a l'air succulente. Affaire à suivre. Gros bisous et belle journée à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Sophie ! J'espère être à la hauteur du défi alors :-) En réalité je pense que le choix des légumes + la présence du bouillon font quelque chose de très parfumé. Il faudra me dire si tu aimes cette version.

      Grosses bises

      Supprimer
  3. jolie découverte, je ne connais pas le sarrasin autrement qu'en farine, il va falloir que je cherche ou m'en procurer!!!! bisous

    RépondreSupprimer
  4. Je cuisine aussi le kasha, et on adore. Je note la recette pour la reproduire, sans aucun doute. Bon, pas de bouillon pour moi car il y a soit du gluten, soit du céleri, mais ce n'est pas un problème. Belle journée Gabrielle. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement les bouillons du commerce en contiennent souvent (tout le temps visiblement à ce que tu me dis)... Si tu veux j'ai une recette de bouillon en cube fait maison. Il n'y a pas de gluten et même s'il y a du céleri tu peux l'enlever ;-) il te suffit de compenser avec les autres légumes.

      Je te laisse le lien au cas où : https://petite-cuilliere-et-charentaise.blogspot.fr/2015/11/bouillon-de-cube-fait-maison.html

      Bises

      Supprimer
  5. une découverte pour moi j'adore la cuisine du monde découvrir de nouvelles saveurs je retiens cette delicieuse recette
    grosse bise

    RépondreSupprimer
  6. Oh mais ce plat est une petite merveille! Je connaissais cette recette mais je ne l'ai jamais essayée, la tienne me donne très envie!!! Bonne soirée Gabrielle. Bisous.

    RépondreSupprimer
  7. J'aime beaucoup le livre de Daria Sobowiec (il est petit, mais je n'avais pas spécialement repéré cette recette !) En revanche, la kasha, ma maman (russe) m'en préparait de temps en temps ; c'est un plat typique du Carême orthodoxe, où l'on renonce aux produits laitiers et à la viande. En Russie, le sarrasin est souvent vendu déjà grillé, il est rare de devoir l'acheter cru et d'avoir à le griller soi-même ; en France, on a la chance de trouver les deux et de pouvoir cuisiner en fonction des saveurs recherchées. En tout cas, ton essai m'a l'air bien concluant, je suis heureuse que cette "bouillie" t'ait plu ! (et oui, le terme "kasha" peut désigner n'importe quelle bouille : avoine, semoule, sarrasin, tout ça, ça peut donner de la kasha)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je me souviens que nous avions parlé de nos recettes préférées dans ce livre :-)

      Je ne connaissais pas la kasha avant l'épisode que j'évoque et pourtant ma cousine ukrainienne est orthodoxe et elle fait les différents carêmes. J'ai pu découvrir les nombreuses différences avec la pratique catholique, notamment liées à la durée et à l'exclusion des laitages. Mais c'était pour le petit déjeuner que cela m'avait marqué :-)

      Supprimer
  8. Une découverte pour moi ce bon plat d'hiver
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  9. Une très belle découverte pour moi s'il te plait tu me donnes envie de tester car je ne connais pas le sarrasin de cette façon je te souhaite une belle journée bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! En réalité que tu aimes ou que tu n'aimes pas le sarrasin sous forme de farine (celui que l'on utilise en général en France), tu peux tester... ça n'a rien à voir ;-)

      Supprimer
  10. Merci pour cette belle découverte, j'apprécie beaucoup ce type de plat.
    bonne journée !

    RépondreSupprimer
  11. Un plat qui me plairait pour un soir à n'en pas douter !!
    Bonne après midi, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Séb ! C'est super roboratif donc tu risques de bien dormir ensuite ;-)

      Supprimer
  12. J'aime beaucoup le livre de Daria, la cuisine russe m'intéresse.
    Bizarrement, je n'aime pas du tout la farine et les galettes de sarrasin par contre j'adore le kasha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est marrant mais pas si étonnant si l'on considère le peu de ressemblance entre le goût de la farine et celui du grain toasté :-) Pour le livre, je ne peux que confirmer :-)

      Supprimer
  13. Une belle découverte avec cette recette originale au graines de sarazin! Merci pour le partage

    RépondreSupprimer
  14. Testé ce we, j'ai adoré, j'en ai refait pour mes repas de midi au boulot !
    Une belle découverte !
    J'ai hâte que tu nous fasses partager ta version sucrée maintenant ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis ravie Chris :-) Il ne me reste plus qu'à combler l'attente :-)

      Supprimer
  15. Je voudrais juste ajouter une autre version (russe et très classique) du kasha de sarrasin avec des oignons et des champignons. Peut-être vous la connaissez déjà. Sinon je la vous conseille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je la connais seulement pour l'avoir vue mentionnée mais effectivement cela doit être délicieux ! Merci pour cet ajout :-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...