lundi 22 septembre 2014

Houmous de Mogettes

C'est un peu absurde, mais il y a des produits qui font "maison"... même s'ils ne font pas partie de ceux que l'on préfère. C'est un peu le cas pour moi avec les Mogettes, les célèbres haricots blanc vendéens. Après une enfance dont les vacances d'été ont été bercées par l'écossage des fameux haricots, mais surtout par les tartines de pain grillé frottées à l'ail et recouvertes de mogettes... je dois dire que je me suis lassée. C'était donc devenu quelque chose que je mangeais peu.

Mais quand j'ai vu les Mogettes façon taboulé libanais de Marie-France du blog Une cuillerée pour papa, j'ai tout de suite pensé à adapter les mogettes à un autre grand classique du Levantin : l'houmous (mot aux orthographes multiples mais dont celle-ci m'est la plus familière). En effet, en dehors d'être tous deux des légumineuses, les mogettes (comme le pois chiche dans un houmous) se marient parfaitement avec l'ail. C'est d'ailleurs cuisinées ainsi qu'elles sont le plus souvent consommées. 

Le résultat est délicieux. Le goût est certes plus discret que dans un véritable houmous, mais les mogettes ont passé avec succès l'épreuve pâte de sésame :-)



Houmous de Mogettes (pour 4 personnes)
200 g de mogettes fraîches
1 grosse gousse d'ail
1 CS de pâte de sésame 
1/2 citron
1 CS d'huile d'olive
Sel


Porter un grand volume d'eau à ébullition. Verser les mogettes puis cuire à feu moyen pendant au moins 1h, le temps que les haricots soient cuits et tendres (en réalité, tout dépend de leur état de "sécheresse" initiale). Si de l'écume se forme sur le dessus, la retirer. En fin de cuisson, saler. 

Égoutter les mogettes, les laisser refroidir puis les mettre dans un blender avec la gousse d'ail épluchée. Mixer rapidement afin d'obtenir une crème épaisse. 

Dans un bol, verser la pâte de haricot puis ajouter le jus de citron, la pâte de sésame, l'huile d'olive et bien mélanger. Rectifier l'assaisonnement. 

Couvrir et maintenir au frais jusqu'au moment de servir. 


NOTE : 
En ce moment, on trouve les mogettes "fraîches" (demi-sec) qu'il n'est pas utile de faire tremper. Si vous utiliser des mogettes sèches, vous pouvez enlever 30 à 40 g par rapport à la recette de base puis les mettre à tremper dans un récipient couvert avec deux fois leur volume d'eau tiède pendant 2 heures avant de les égoutter et de les faire cuire. 


18 commentaires:

  1. Merci Gabrielle de ce pas de géant entre la Vendée et le Liban. Comme je te le disais sur FB, j'affectionne vraiment la cuisine libanaise, découverte grâce à une amie de là-bas. Grâce à elle j'ai pu découvrir toutes les richesses, la générosité et les saveurs de cette cuisine très typée et raffinée. Bises et bonne soirée.
    Marie-France
    http://www.unecuillereepourpapa.net/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour l'inspiration ! C'est une cuisine que je ne connais qu'indirectement mais qui me fascine et me plaît énormément.

      Passe une belle journée !

      Supprimer
  2. Très sympa comme recette, ça donne envie d'essayer !
    Bonne soirée, bisous.

    RépondreSupprimer
  3. Ton houmous me plait beaucoup !!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  4. J'en fais souvent aux haricots blancs, un régal!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi c'était une première, mais c'est en effet délicieux ! Je vais faire le tour des différents haricots blancs pour voir les différences ;-)

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Merci ! Toi qui aime les voyages, celui-ci est très long ;-)

      Supprimer
  6. Une petite merveille pour mon palais

    RépondreSupprimer
  7. Moi qui adore le houmous je vais sûrement tester cette version, ça a l'air super !!
    Bonne journée bises

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...