mercredi 12 juin 2013

Pasta Roquette, Tomates cerises et Bottarga

Les tomates ne sont pas encore tout à fait de saison, mais elles arrivent petit à petit sur les étals des marchés. Du coup, j'en ai acheté, notamment parce que j'avais envie de vous proposer une recette de pâtes que j'adore :-)

Il y a une petite pointe de Sardaigne dans ces pâtes puisqu'elles sont saupoudrées de bottarga. Si le mot vous fait penser à la poutargue, c'est normal car c'est la même chose ! Il s'agit d'une poche d'œufs de mulet salée puis séchée et si dans le sud-est de la France, elle est exclusivement de mulet (à ma connaissance en tout cas), en Italie on en trouve aussi de thon (moins savoureuse selon beaucoup). En Sardaigne, elle est - presque - toujours "di muggine" donc de mulet. 
On en consomme beaucoup sur l'île, par exemple râpée sur les pâtes. Une grande partie provient de la région autour d'Oristano mais on en trouve aussi une très bonne sur l'Isola di San Pietro, une île au sud-ouest de l'île principale. Je dois avouer que j'étais un peu réticente avant de goûter, mais le goût est assez exceptionnel : à la fois fort et très délicat. 

Ici, il s'agit d'une recette simplissime puisque tous les ingrédients sont mélangés crus aux pâtes. De quoi se régaler en un tour de main ;-)


Pasta Roquette, Tomates cerises et Bottarga (pour 2 personnes)
250 g de
10 tomates cerises
Une grosse poignée de roquette
Un peu de Bottarga di muggine
2 CS d'huile d'olive
Sel

Mettre l'eau pour les pâtes à bouillir. Pendant ce temps, découper les tomates cerises en petits dés en retirant les pépins.
Faire cuire les pâtes dans un grand volume d'eau bouillante salée (le temps indiqué par le fabriquant). Une fois cuite, les égoutter et les mettre dans un saladier. Arroser généreusement d'huile d'olive, parsemer de tomates cerises et de roquettes puis mélanger. Au dernier moment, saupoudrer d'un peu de bottarga râpée.
Servir immédiatement.

NOTE : la recette peut aussi être consommée comme une salade de pâtes. Dans ce cas, augmenter légèrement la quantité de sel et une fois les pâtes cuites, les passer sous l'eau pour arrêter la cuisson.

6 commentaires:

  1. Voilà une recette qui "me parle" ; roquette et poutargue, j'adore, pasta de la mer, iodée, à manger chaud ou froid ... que du plaisir en perspective. Oui, je vais faire.
    Merci Gabrielle, bonne journée.
    jacqueline

    PS J'ai essayé les pâtes aux sardines, en boite, mais j'ai trouvé décevant : mortes et fades les sardines en boite, mais quand préparer les sardines fraîches me semble trop dur ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-) Merci Jacqueline !

      J'ai cru comprendre que vous n'êtes pas loin de Marseille, donc la poutargue c'est aussi de chez vous :-)

      Pour les sardines, c'est vrai que c'est bien mieux quand elles sont fraîches (la recette d'origine se fait comme ça avec des raisins secs aussi).

      ça n'est pas très compliquer pour les sardines fraîches :
      - vous les écaillez en les raclant avec un couteau.
      - vous les ouvrez en deux par le dessous en partant de la queue (moi je le fait avec des ciseaux de cuisine), vous enlevez ce qu'il y a à l'intérieur
      - vous coupez doucement autour de la tête et en tirant la tête, vous poussez le long de l'arrête pour n'avoir que la chair.
      (je ne sais pas si je suis très claire, mais j'espère que oui ^^)

      Bonne journée à vous

      Supprimer
    2. Oui, j'habite à Marseille.
      Mais les sardines fraîches ... votre explication est très claire : on se salit beaucoup les doigts, je n'aime pas. Et aller sur le vieux port dans la cohue et demander au poissonnier d'étriper écailler lever les filets, je n'ose pas.
      Alors pour les sardines, que j'aime même crues en tartare, je me replie sur Picard
      j

      Supprimer
    3. vous avez toujours une solution de rechange ;-)

      Je dois avouer que je ne suis pas fan non plus du nettoyage de poisson, mais en Sardaigne, je m'y suis mise (en observant)

      Vous me direz si vous aimez cette recette :-)

      Supprimer
    4. Linguine poutargue ... j'ai adoré.La roquette est à peine cuite par la chaleur des pâtes. Recette parfaite. A faire et refaire.

      Quant aux sardines fraîches ... difficile en ville sans jardin.

      Supprimer
    5. Je suis contente si ça vous a plu !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...