mardi 2 août 2016

Café à la Crème de Menthe comme à Padoue


Les voyages sont toujours pour moi l'occasion de découvertes gourmandes. Lors de mon dernier séjour en Vénétie, j'ai fait un rapide crochet par Padoue et j'ai véritablement adoré cette ville que je ne connaissais qu'au travers de la littérature et du fameux Saint Antoine à qui ma grand-mère demandait toujours de retrouver les objets perdus. 

Comme dans beaucoup d'endroits de la botte (partout ?) on y mange très bien. Il faut dire que cette zone est la notamment patrie du radicchio, cette chicorée tardive que j'adore. Mais un lieu dans Padoue a une spécialité très particulière et qui est à mon avis l'un des immanquables : le café à la crème de menthe. Et cet endroit, c'est le Caffè Pedrocchi

Très honnêtement, le bâtiment en lui-même mérite déjà le détour. C'est un lieu superbe et surtout chargé d'histoire, notamment en lien avec l'unité italienne. De toute façon, c'est en plein centre de Padoue, vous ne pouvez donc pas le manquer ^^



Fréquenté au XIXème siècle par les intellectuels de l'Europe entière, ce café surnommé le café sans porte (il était ouvert jour et nuit) a accueilli notamment Stendhal. C'est ce qui explique la présence de ce livre dans la photo :-) Le choix de l'oeuvre n'est pas non plus anodin puisque dans l'avertissement qui figure en tête de l'édition d'origine, le café y est mentionné. Pas mal pour passer à la postérité ! 

S'il n'y mentionne que l'excellence du sabayon c'est certainement parce que ce qui fait aujourd'hui la renommée gustative de ce lieu - à savoir son café à la crème de menthe - n'existait pas encore. Mais l'on imagine très bien Henri Beyle déguster un sabayon (à l'époque consommé comme un remontant) en se faisant narrer l'histoire qu'il dit reproduire par la suite...

Pour s'éloigner de cet Avertissement au lecteur* et revenir à nos tasses de café, le grand intérêt de cette boisson, c'est son aspect très rafraîchissant. En effet, le café est servi à peine tiède et recouvert d'une crème montée presque glacée et parfumée à la menthe. Lorsque le café passe à travers la partie mentholée, elle en acquiert toutes les propriétés... C'est ce qui explique que le café ne doit en aucun cas être tourné avant d'être bu. Pour les amateurs de saveurs sucrées, le sirop est là pour ça ;-) 



Café à la crème de menthe (pour 2 tasses)
2 tasses d'expresso 
60 g de crème fleurette très froide
30 g de sirop de menthe froid
1 cc rase de cacao en poudre

De préférence dans une moka, préparer deux cafés expresso. Une fois prêts, les laisser de côté à température ambiante. 

Dans un saladier, battre la crème fleurette de manière à ce qu'elle soit bien mousseuse (il ne faut pas la monter en chantilly). Ajouter ensuite le sirop de menthe en délayant délicatement.

Verser le café dans deux tasses séparées ajouter la crème parfumée à la menthe en la versant sur le dos d'une cuillère. Saupoudrer de cacao en poudre et servir. 



NOTE : 

Le "truc" de la cuillère n'est là que pour éviter que le café et la crème ne se mélangent trop (c'est ce que l'on fait pour les cocktails). Mais vous pouvez tout à fait faire sans. 




* Pour ceux que cela intéresse, je vous conseille de lire ce bel article (clic) sur la mystification du lecteur dans l'avertissement de la Chartreuse de Parme... de quoi mettre sérieusement en doute le fait que Stendhal ait jamais mangé le fameux sabayon à la fin de l'année 1830 ;-)


16 commentaires:

  1. J'adore la menthe, j'adore le café donc, je ne peux qu'adorer. Et cela me tente. Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense pourvoir m'avancer sans trop de difficultés en disant que cela sera le cas ;-)

      Supprimer
  2. Je connaissais pas mais ça me donne bien envie!!!

    RépondreSupprimer
  3. je l'ai vu, le café pedrocchi, quand je suis allee à Padou au mois de décembre dernier!
    Quant à Stendhal.. bah, le mec est connu pour mystifier un peu et pour faire preuve d'une certaine désinvolture dans ses écrits... C'est d'ailleurs pour ça qu'on l'adore aussi, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu as aimé ? Moi je l'ai trouvé superbe ! Pour Stendhal j'ai trouvé très intéressant le fait que le ressort super classique de l'avertissement au lecteur (je ne suis que le transcripteur d'une histoire qui m'a été racontée) soit en fait une protection à l'égard du politique.

      Supprimer
  4. j'ai bu à l'aéroport de Venise un café similaire..... j'adore
    merci pour le voyage
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tu vois je ne savais pas qu'on le trouvait ailleurs ! Je passe par Venise pour rentrer en France alors je vais essayer de goûter le même que toi ;-)

      Supprimer
  5. Une grand découverte pour moi.
    Bon week-end
    Rosa

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour cette superbe découverte. Je vais tester durant mes vacances

    RépondreSupprimer
  7. J'adore l'Italie. Je ne suis jamais allée à Padoue ça fait partie de mes projets et je ne connaissais pas ce type de café, une belle découverte.

    RépondreSupprimer
  8. Je découvre cette recette avec grand plaisir car je ne connaissais pas. Aimant le café et la menthe, je vais donc essayer, merci !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...