mardi 7 juin 2016

Fave a ribisari { Fèves en persillade comme à Sassari }


Après avoir fait une rapide étape sucrée vers l'est, nous voici de retour en terres plus proches et plus connues pour moi : la Sardaigne

La recette que je vous propose aujourd'hui est marqué par son extrême simplicité et par son goût prononcé très représentatif de la cuisine sardeSi l'on retrouve la préparation ailleurs dans l'île et surtout en dehors de l'île, elle est emblématique de mon deuxième chez moi, Sassari

Je vous en avait déjà parlé lors d'un précédent article, la ville a une culture gastronomique assez particulière faite en grande partie d'abats, d'escargots et de quelques légumes parmi lesquels l'aubergines et les fameuses fèves

Vous auriez nommé ce plat fave aglio e prezzemolo (fève à l'ail et au persil), les habitants de Sassari l'appellent fave a ribisari. C'est d'ailleurs assez intraduisible et le véritable sens est lui-même incertain. La version la plus répandue voudrait que cela signifie "qui attire le sel" car le plat se mange - et si vous le testez vous allez vite vous en rendre compte - bien salé pour en développer toute la saveur. C'est vrai que le sel est l'un des principaux exhausteurs de goût...

Quel qu’en soit le nom, cette préparation reste encore aujourd'hui très consommée et l'autre de ses particularités c'est qu'elle est réalisée en toute saison grâce aux fèves sèches, un ingrédient peu utilisé chez nous mais très consommé dans toute l'Italie du sud et en Sardaigne


La fève est aussi la star d'une autre préparation typique de Sassari : la favata. Mais c'est cette fois uniquement dans sa version sèche et dans un plat très hivernal avec beaucoup de chou. C'est d'ailleurs à ma connaissance la seule recette contenant ce légume crucifère. Un peu étrange pour ceux qui sont surnommés magnacaura c'est à dire "mangeurs de choux" et ce qui fait beaucoup sourire la petite-fille de "ventrachoux" que je suis.

Relativement à la préparation, l'une des choses qui m'a toujours étonnée dans ce plat c'est que contrairement à nos habitudes, ici on ne retire pas la petite peau de la fève après cuisson. J'imagine que cela vient de l'origine pauvre de ce plat, qui rend dès lors inimaginable de jeter quelque chose de consommable et d'énergétique (quitte à ajouter un peu de bicarbonate pour rendre les fèves plus digestes). Très sincèrement, je trouve que les fèves avec leur enveloppe sont certes moins jolies mais en réalité tout aussi bonnes. 

Comme toujours pour ces recettes simples, il existe de nombreuses versions. Il y a ceux qui font un véritable soffritto avec également de l'oignon, ceux qui mettent un peu de lard, ceux qui utilisent le poivre à la place du piment,... Libre à vous de tester :-) 



Fèves en persillade (pour 4 personnes en accompagnement)
1.2 kg de fèves fraîches
2 grosses gousses d'ail
de l'huile d'olive (au minimum 3 CS)
5 à 7 branches de persil 
1 grosse pincée de piment 
Sel 

Écosser les fèves et les mettre à cuire dans un grand volume d'eau bouillante salée avec l'une des gousses d'ail simplement coupée en deux. Faire cuire les fèves à feu moyen jusqu'à ce que leur peau se plisse (c'est à ce moment là qu'elles sont prêtes). 

Égoutter les fèves, retirer l'ail et les déposer dans un saladier. Hacher la deuxième gousse d'ail et le persil puis les ajouter aux fèves. Verser l'huile d'olive et bien mélanger. 

Laisser reposer pendant une grosse demi-heure minimum à température ambiante en remuant de temps en temps. 


NOTES : 
Au printemps, vous pouvez tout à fait utiliser de l'aillet pour la partie de l'ail haché, comptez le double voir le triple du volume d'ail sec en fonction de la maturité de votre ail nouveau.  

Évitez si possible de mettre la préparation au réfrigérateur, cela tue complètement le goût des fèves.  

Si vous voulez réaliser la préparation avec des fèves sèches, il vous suffit simplement de les faire tremper la veiller et d'ajouter (presque obligatoirement) du bicarbonate lors de la cuisson. 







30 commentaires:

  1. Je cuisine les fèves de mon potager mais jamais en persillade. A tester. Belle journée

    RépondreSupprimer
  2. Cette assiette de fèves me dit bien...

    RépondreSupprimer
  3. C'est effectivement une recette qui revient souvent également par chez moi durant la saison des fèves, j'aime beaucoup car c'est très frais et savoureux !
    Grosses bises Gabriella !
    Graziella

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui les fèves c'est vraiment un basique de la cuisine du sud de l'Italie :-)
      Moi j'adore ^^

      Bises

      Supprimer
  4. c'est original et bien parfumé, j'adore!!!! gros bisous ma belle

    RépondreSupprimer
  5. Humm je ne connais pas mais ça me donne bien envie de goûter
    bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. jamais essayé de manger la peau , mais le plus souvent je les grignote à la croque au sel (et oui y'en faut du sel pour relever la saveur de la fève ) , je met de côté ta recette , je suis certaine qu'elle plaira chez moi (ma maman adore les fèves )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais être honnête, je ne mangeais presque jamais de fèves avant d'aller en Sardaigne ^^ Du coup c'est presque l'inverse qui m'étonne ;-)

      Supprimer
  7. Je suis une dingue de fèves, alors je valide ta recette de ce pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne pourras qu'aimer (à condition d'aimer aussi l'ail ;-)

      Supprimer
  8. J'adore cette ambiance méditerranéenne. Les fèves doivent être délicieuses. Merci pour le récit. Bonne journée. Nassy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'aime beaucoup mais en même temps j'adore les fèves ;-)

      Supprimer
  9. Un contorno semplice e delizioso!

    RépondreSupprimer
  10. Elle me plait beaucoup cette salade de fèves aux saveurs de la sardaigne! bisous et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  11. J'adore les fèves mais ne pense pas à les manger en "salade", super idée :)

    RépondreSupprimer
  12. J'adore les fèves cuisinées de cette façon miammm ! Bises.

    RépondreSupprimer
  13. j'adore cuisiner les feves et ta version me plait enormement
    grosse bise

    RépondreSupprimer
  14. Je ne savais pas que le fait de les passer au frigo, altérait le goût des fèves, tu m'apprends quelque chose, moi qui me disait justement que cela devait être bien bon très frais... bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les fèves en général je ne peux pas te l'affirmer mais pour cette recette c'est le jour et la nuit ! Une fois passé au frigo c'est tout plat au niveau saveur.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...