mardi 18 août 2015

Carpaccio de veau, amandes concassées et huile d'olive parfumée à la mélisse

Pour cette Battle food, nous voici à nouveau en Italie. C'est cette fois Hélène du superbe blog Rock the Bretzel qui est à l'origine du thème d'aujourd'hui : le carpaccio
Plat assez récent - même si la cuisine piémontaise connait traditionnellement quelque chose de similaire - le carpaccio est né dans les années 60 à Venise. Guiseppe Cipriani, le propriétaire du Harry's Bar (à qui l'on doit également le délicieux cocktail Bellini) pour les besoins d'une cliente prépare un plat de viande crue. Inspiré par l'exposition sur le peintre Vittore Carpaccio, il lui donne son nom... le carpaccio est né :-) 

Après avoir longtemps cherché ce que j'allais pouvoir "carpaccioter", je me suis rendue à l'évidence : pour moi le carpaccio c'est un produit carné...

Donc comme j'adore le carpaccio de boeuf, j'ai décidé de reprendre ce classique et de le détourner un peu. Première entorse, l'utilisation du veau à la saveur beaucoup plus douce. Pour la touche un peu fantaisiste, j'ai ajouté du croquant avec les amandes concassées - s'il y a bien une chose que je reproche à ce plat en temps normal, c'est son unité de texture - ainsi qu'un peu de parfum avec la mélisse. Cette plante que l'on utilise principalement dans les infusions (ça c'est mon côté mamie) se marie en réalité très bien avec différentes combinaisons salées, un peu à l'instar de la menthe

Ici j'ai fait une macération rapide dans l'huile d'olive mais vous trouverez en note à la fin de l'article les indications pour réaliser une véritable huile à la mélisse. 

Fraiche et pleine de saveurs, j'espère que cette proposition vous plaira :-)


Carpaccio de veau, amandes concassées et huile à la mélisse (pour 2 personnes)
220 à 250 g de filet de veau
3 CS d'huile d'olive
7 amandes entières
2 cc rases de feuilles de mélisse séchées 
un peu de fleur de sel

Une demi-journée avant, hacher la mélisse puis la mettre à macérer dans l'huile d'olive. Couvrir et laisser reposer. Concasser grossièrement les amandes.

Faire couper la viande en carpaccio par votre boucher. Sinon il vous suffit de la mettre quelques minutes au congélateur dans un sac à congélation puis une fois que le morceau a commencé à se solidifier, de le découper le plus finement possible avec un couteau parfaitement aiguisé. 

Disposer la viande sur les assiettes de service, répartir les amandes ainsi que l'huile parfumée à la mélisse. Parsemer d'un peu de fleur de sel puis servir immédiatement.


NOTE : 

Pour avoir une "véritable" huile à la mélisse, vous pouvez associer les deux ingrédients (en augmentant les quantités) et les laisser un mois à l'abri de l'air et de la lumière. 
Version plus rapide, vous mettez le tout - en doublant la quantité de mélisse - dans une petite casserole et vous faites tiédir jusqu'à un maximum de 45° (l'huile n'aime pas la cuisson). Vous retirez du feu et vous laissez infuser jusqu'à complet refroidissement. Filtrez puis transvasez dans une bouteille. Conservez à l'abri de la lumière et consommez dans le mois.

------------------------------


Et pour retrouver toutes les participations, c'est par ici...

Rock The BretzelCookingNcoEnvie d’une recetteRadis roseL’atelier de Steph et Lolie – Novice en cuisineGrain de sel et gourmandiseCooking and Bon appetitAnd so we cookRosenoisettes – J’ai toujours aimé la moutarde jauneThe pink tea spoonMamou and coFramboise et BergamoteLa cuisine de RosaMélina et ChocolatCocoDélicesKeskonmangemamanLe p’tit grain de sucreBistro de JennaHandmade by AnnaCuisine lifestyleBy acb 4 youDes recettes à GogoCuisine moi un moutonLa KiwizineLeatycuisineQui aime cuisiner … aime mangerA french girl « cuisine »Par faim d’arômesChloumgourmandAfternoon teaCuisine 2 soeursCa ne sent pas un peu le brûlé làDans la cuisine de DjanisseLa femme à tête de chouMG’ cookingPoppyseedCuisine sans gluten et sans lactoseRecettes DukanJe cuisine donc je suisLes cookinesMarmotte cuisine !Gourmandise et passionPetite cuillère et charentaisesOn n’est pas sorti de chez perrineUn délice de blogMon p’tit coin gourmandLes filles, à table! Eat and TeaPourquoi je grossisVous reprendrez bien un kilo? Cyrielle Goumandise


41 commentaires:

  1. Je ne suis pas trop fan des carpaccio avec la viande cru, mais dresser et préparer comme ton plat j'aurais bien aimer gouter :)
    Ca donne envie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me fait d'autant plus plaisir Jenna :-)
      Bises

      Supprimer
  2. Haaaaaan, mais ça me donne trop trop trop envie ! Et j'ai envie de dire : ENFIN du veau ! <3 Merci Gabrielle, ta participation est sublime !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-D ça me fait super plaisir ! Je dois avouer que j'ai un petit faible pour ta proposition asiatique :-)

      Supprimer
  3. Je n'ai jamais eu l'occasion de gouter à un carpaccio de veau mais c'est à tester

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En réalité ça n'est pas très différent de celui de bœuf sur beaucoup de points :-)

      Supprimer
  4. Carpaccio de veau : quelle belle idée, je n'ai jamais goûté, cela donne fortement envie d'essayer :-)

    RépondreSupprimer
  5. Voici une recette salée qui me plaît beaucoup !
    C'est original, jolie idée :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil Gwen :-) tu sais déjà que j'ai mis ta recette dans les "to do" ;-)

      Supprimer
  6. Super idée de carpaccio,et superbement présenté
    rosa

    RépondreSupprimer
  7. C'est une belle assiette, et comme tu le dis si bien, un jeu de texture très intéressant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vu que je n'avais pas été la seule à ajouter cette petite touche :-)

      Supprimer
  8. miamm carpaccio de veau j'adore! dès qu'il y en a au resto, je prend! Et la Melisse humm ça m'intrigue je ne connais pas du tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me fait plaisir que tu apprécies :-) la mélisse est très voisine de la menthe niveau saveur avec une petite touche de réglisse

      Supprimer
  9. Du carpaccio de veau? Je suis carrément partante, et avec ce croquant à l'amande et ce délicat parfum de mélisse, c'est encore plus tentant! Ta recette, je l'adore! Merci pour ta participation, Miss Bretzel

    RépondreSupprimer
  10. Ce Carpaccio a l'air dé-li-cieux ! J'en ferai bien mon repas avec une tranche de pain grillé !

    RépondreSupprimer
  11. Maintenant je sais d'où vient le carpaccio !

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour cette histoire du carpaccio ! Je ne suis pas fan de viande crue, mais si on me préparait un tel plat, j'y goûterai avec plaisir :)

    RépondreSupprimer
  13. Une très belle assiette dans laquelle je planterais volontiers ma fourchette :) Belle soirée

    RépondreSupprimer
  14. Je n'ai jamais goûté la mélisse, ça me tente bien !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu aimes la menthe et la réglisse tu devrais apprécier :-)

      Supprimer
  15. Je suis sûre que la combinaison me plaira. je n'ai jamais essayé de préparer un carpaccio au veau mais je suis certaine que l'idée est excellente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Hélène :-) la saveur du veau est un peu plus délicate (à mon goût) que celle du bœuf mais la différence s'arrête là :-)

      Supprimer
  16. j'ai eu l'occasion de goûter un carpaccio de veau une fois et j'ai adoré! ta recette est très appétissante

    RépondreSupprimer
  17. Au veau, c'est très original, mais tu l'as si bien agrémenté!

    RépondreSupprimer
  18. Vive les assiettes de carpaccio ! :)
    Le tien est top !
    Bon jeudi, bisous.

    RépondreSupprimer
  19. superbe ce carpaccio !!! il donne trop envie

    RépondreSupprimer
  20. haaaa je te le redis ici, je suis fan de carpaccio, j'adore !! carné, cru, c'est parfait pour moi
    bisous !! belle journée

    RépondreSupprimer
  21. Ta recette est juste wouhaouuuuuu. J'adore cette idée de carpaccio de veau ,) et ta photo est superbe ;)
    A bientôt

    Afternoon Tea

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...