mardi 8 juillet 2014

Eton mess aux Myrtilles et aux Fruits violets

La recette d'aujourd'hui est un plat qui a fait les grandes heures de ma cuisine d'étudiante. Sans four et avec un équipement minimal, chez moi l'alternative pour le dessert était Eton mess ou Tiramisù... 

Au delà de son côté pratique, l'Eton mess était un dessert que j'aimais beaucoup puisqu'il se portait - et se porte toujours - à de nombreuses variantes en fonction des fruits de saison. Et qui dit fruits de saison, dit moins chers, dit parfait dans un budget étudiant ^_^

Le grand classique est aux fruits rouges mais pour être tout à fait honnête, je n'en ai jamais mangé en Angleterre. Ici, ce sont des fruits violets, de petites myrtilles qui viennent d'apparaître dans les marchés et dans les jardins. Celles-ci viennent de Bretagne (un pied de nez aux médisants qui répètent à l'envie qu'il y pleut toujours ;-)


Eton mess aux Myrtilles et aux Fruits violets (pour 4 personnes)
Pour la chantilly :
200 g de crème fleurette (très froide)
2 cs de sucre glace

Pour les meringues :
60 g de blancs d’œufs soit environ les blancs de deux œufs 
(d'un ou deux jours, conservés au réfrigérateur)
60 g de sucre semoule
60 g de sucre glace 

Pour le reste du dessert : 
2 CS de confiture cassis-mûres (ou de seulement un de ses fruits)
2 cc d'eau 
100 g de myrtilles

Préparer les meringues. Préchauffer le four à 80°. Dans un grand récipient, commencer à monter les blancs en neige. Dès qu'ils deviennent mousseux, ajouter le sucre semoule tout en continuant à battre. Lorsque les blancs sont montés, continuer de fouetter en ajoutant le sucre glace. Quand un "bec d'oiseau" se forme, la préparation est prête. 

Cuire les meringues. Recouvrir la plaque du four avec du papier cuisson puis remplir une poche à douille avec la meringue. Former de petites boules sur la plaque (la forme importe peu puisqu'elles seront ensuite émiettées). Laisser cuire pendant environ 3 heures en surveillant bien en fin de cuisson (tout dépend de la taille des meringues). Éteindre le four, entrouvrir la porte et les y laisser sécher. 

Préparer la chantilly. Dans un saladier préalablement entreposé au froid, battre la crème fleurette elle aussi bien froide en chantilly. Après quelques minutes (quand la crème commence à monter) ajouter le sucre glace sans cesser de battre. Une fois la chantilly ferme, la réserver au réfrigérateur couverte (pas plus d'une heure). 

Préparer la sauce cassis-mûres. Dans un petit bol, détendre la confiture en la battant avec la cuillère d'eau. 

Monter le dessert. Dans des verrines, émietter un tiers des meringues. Ajouter ensuite un tiers des fruits, un petit peu de sauce cassis-mûres et un peu de chantilly. Continuer ainsi jusqu'à épuisement des ingrédients en terminant par de la chantilly et un peu de sauce (en réalité, l'ordre importe peut puisque le principe est justement de créer un désordre ;-)
Servir immédiatement. 


15 commentaires:

  1. Pour avoir testé récemment, j'adore ce dessert !
    Facile et assez rapide à faire (si on n'a pas la patiente de faire les meringues ...), j'aime l'idée de pouvoir réaliser des variantes en fonction des fruits de saison.
    Pour moi les myrtilles ce sera au mois d'aout !
    très belle fin de journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai que c'est très facile ! J'en ai goûté un à la rhubarbe que j'avais adoré !
      J'imagine que c'est parce que tu as la chance d'en avoir du jardin que les myrtilles seront du mois d'août :-)

      Belle soirée

      Supprimer
  2. C'est très appétissant, avec ces fruits ça donne envie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :-) Normalement, ils sont enrobés ou cuits dans le sucre, mais ici, j'ai fait simple et je les ai laissés tels qu'ils étaient

      Supprimer
  3. vu que je suis dans une période myrtille ne ce moment je craquepour ta verrine!!! bisous

    RépondreSupprimer
  4. je ne connaissais pas mais que ça a l'air bon ça!!!! Mmmm!!! je lèche ma petite cuillère moi!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est assez répandu en Angleterre, en théorie avec des fraises. C'est le dessert du collège d'Eton d'où le nom (et peut être le peu de sophistication du dessert tel qu'on le sert :-)

      Supprimer
  5. Un dessert pour lequel je craquerais les yeux fermés ....histoire de mieux apprécier la meringue!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les différences de textures, c'est le grand intérêt de ce dessert :-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...