mercredi 8 mai 2013

Pane guttiau

Comme Annalisa du blog Chez moi à Bordeaux me l'a inspiré, la semaine sera sous les auspices de l'apéritif (après tout, il y a beaucoup de jours fériés au mois de mai, donc beaucoup de raison de se retrouver autour d'un apéritif ;-)
Pour poursuivre dans la lignée du dernier post, l'apéritif sera sarde. Si jamais vous êtes allés en Sardaigne, vous n'avez pas pu passer à côté d'une des stars de la gastronomie insulaire, le pane carasau. Ce pain - que l'on nomme aussi "papier à musique" vous comprendrez rapidement pourquoi au regard de la photo et à la première dégustation - est peut-être le plus consommé dans la région. La Sardaigne se caractérise d'ailleurs - chose notable pour l'Italie, patrie des pâtes - pour la variété et la qualité de ses pains. 
Dans cette recette, notre pane carasau devient un pane guttiau car "guttiau" en Logudorese (le dialecte d'une grande partie du Nord de l'île), signifie plus ou moins "aspergé", la feuille de pain étant mouillée d'huile puis salée avant d'être passée au four. On peut également ajouter des herbes aromatiques (ici j'ai mis un peu de romarin sur certaines feuilles), mais la version la plus simple reste à mon sens la meilleure. 


Pane guttiau :
Pour le pane carasau :
la recette ICI

Huile d'olive de bonne qualité
Romarin (facultatif)
Sel

La veille, préparer le pane carasau comme indiqué ICI (ou l'acheter ;-)

Préchauffer le four à 180°. Disposer du papier cuisson sur la plaque du four et étaler des morceaux de pane carasau. Les badigeonner d'huile d'olive et parsemer de sel (et éventuellement de romarin).

Enfourner pour 5 minutes. Faites très attention car la cuisson est très rapide et sans surveillance, le pain risque fort de brûler. 

Servir tiède ou froid en apéritif. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...