mercredi 4 avril 2018

Favata sassarese {Sardaigne}


Derrière ce nom un peu étrange se cache un des grands plats de l'hiver à Sassari : un ragoût de fèves (sèches, saison oblige) et de chou

Vous le savez, cette ville est mon deuxième chez moi et j'ai une affection toute particulière pour sa gastronomie... très proche de celle des campagnes limousines sur beaucoup de points 😉 Un peu étrange pour une ville de Sardaigne située à moins de 10 km de la mer ? Certes, mais c'est souvent le cas dans les îles de la Méditerranée où la cuisine traditionnelle est plutôt tournée vers la terre. Il suffit de regarder la cousine corse juste au dessus pour en avoir une illustration 😊

L'habitant de Sassari mange donc : des choux (selon la légende mais pour cette recette cela devient vrai), de la fainè, des aubergines, des fèves quelque soit la saison, des abats (absolument tous ! mais pas de quoi déconcerter un français) et surtout.... des escargots !! Quand je vous dis que cela ne me dépayse pas tant que ça 😂

Fort heureusement, la recette du jour n'est pas un mélange de tous les ingrédients précédemment nommés (ouf !) mais un mariage entre les rares ingrédients présents autrefois à la fin de l'hiver : les choux et les fèves séchées de l'année précédente.

La favata est d'ailleurs le plat typique que l'on sert à Carnaval, également dans d'autres zones de la Sardaigne (avec des variantes, vous l'imaginez bien). Ce type de plat s'inscrit parfaitement dans les traditions anciennes et parfois païennes liées à Carnaval. Il se prépare au croisement des saisons, au moment où les futurs légumes sont encore en sommeil dans la terre et où l'on fini les réserves de l'année passée en se contentant de ce qu'il reste au jardin (le fameux chou frisé nommé verza en italien).  

On y ajoute également un peu de lard et de saucisse même si historiquement c'était plutôt les bas morceaux du porc que l'on intégrait dans la cocotte. Certains - comme ma belle-mère - y ajoutent des pommes de terre pour en faire un plat plus consistant, mais cette habitude me semble plus celle de la favata sarda... c'est-à-dire la même chose, mais dans le reste de l'île 😊

Niveau saveur, c'est un plat à la fois fort et - je trouve - très délicat, notamment en raison de la présence du fenouil sauvage pour le parfumé. Pour en trouver, deux solutions : 
1 - Soit vous êtes dans une région au climat plus favorable que le Limousin (ça n'est pas trop compliqué 😂) et dans ce cas vous chaussez vos bottes et vous allez en récolter plutôt dans les terrains calcaires. 
2 - Soit vous êtes dans une zone peu ensoleillée et peu calcaire (au hasard... le Limousin ^^) et dans ce cas vous pouvez en commander séché sur internet OU vous pouvez utiliser une très grosse quantité de plumets de fenouil "classique" mélangé à quelques graines de fenouil. Le goût ne sera pas le même mais c'est une bonne alternative. 

Et si je vous propose cette recette aujourd'hui, c'est parce qu'effectivement - à cause du temps affreux de ces derniers mois - je risque d'être dans une situation où je ne mange que du chou et des patates... Puisque les légumes de printemps ont du mal à arriver chez ma maraîchère préférée. Il faut dire aussi que la recette s'inscrit parfaitement dans le thème de la Bataille food de ce mois-ci "une cocotte sur la table". Stéphanie de Par amour des bonnes choses nous a demandé de cuisiner des plats chaleureux, facile à préparer et qui se mangent en famille le dimanche midi. Comme la favata sassarese ! Enfin, encore faut-il être en Sardaigne un dimanche midi 😏


Favata sassarese (pour 4 personnes en plat unique)
1 gros chou frisé
250 g de fèves sèches
3 tranches de poitrine séchée
1 tranche fine de lard gras (à défaut un peu d'huile)
2 saucisse de Toulouse
2 gousses d'ail haché
1 oignon haché
1 bouquet de fenouil sauvage (voir l'alternative possible dans l'introduction)
1 branche de persil
1 piment séché
1 tomate séchée sous sel ou un peu de gros sel
des tranches de pain de campagne
de l'eau

La veille, mettre les fèves à tremper dans un grand saladier d'eau.

Le jour même, bien rincer et égoutter les fèves. 

Dans une cocotte, déposer le lard gras coupé en petits dès et le faire fondre à feu doux. Ajouter et les différents morceaux de viande coupés grossièrement (en théorie la recette les fait directement cuire dans l'eau mais je préfère mille fois les faire revenir un peu avant). Faire cuire pendant quelques minutes puis intégrer l'ail et l'oignon hachés. 

Une fois ces ingrédients bien colorés, ajouter le chou coupé en lanières, le fenouil sauvage grossièrement haché, les fèves et la tomate séchée sous sel. Couvrir largement avec de l'eau et faire cuire à petit feu pendant au moins deux heures. 

Il peut être nécessaire d'ajouter de l'eau pendant la cuisson. Une fois la favata cuite (vous pouvez la préparer plus ou moins liquide mais cela s'apparente à une soupe) ajouter un peu de persil haché. 

Servir très chaud avec des tranches de pain de campagne grillé. 



Liste des participants :
Stéphanie de Par amour des bonnes choses – Jenna de Le bistro de Jenna – Carole de Ramène la popotte – Hélène de Keskonmangemaman ? – Martine de Grain de sel et gourmandise – Lina de Le chaud patate – Gridelle de Les voyages de Gridelle – Cécile de Platapons – Catalina de Le blog de Cata – Aussi délicieux qu’un gâteau – Sophie de Little things – Maggy de Magg kitchenette – Marie de United colors of macarons – Marwa de L’effet marwouah – La cuisine maison, et pourquoi pas moi ? – J’ai toujours aimé le jaune moutarde – Katia de Katia au pays des gourmands – Carine de Chic, chic, chocolat – Natly de Une cuisine pour Voozenoo – Julie de Les gourmandises de Julie – Lova de Graine de faim Kely – Peggy de Mes plats au quotidien, mais pas que – La médecine passe par la cuisine– Elodie de La cuisine d’une Toquée – Valérie de 123 dégustez – Giulia de Un zest de soleil – Gabrielle de Petites cuillères et charentaises –

29 commentaires:

  1. c'est chouette comme recette , moi j'adore les fèves et le chou , je me demande si on peut aussi en faire avec des fèves fraiches ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis aussi une grande fan de fèves et oui cela fonctionne avec les fraîches aussi (il faut seulement les ajouter plus tard dans la cuisson) :-)

      Supprimer
  2. Pas glam pas glam, mais tout est affaire de goût madame ;-) moi j'adore!!!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. et tu me parle des bikinis hi hi il fait toujours froid alors ton plat ça tient au corps et c'est délicieux
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahahah ! Oui, il va falloir changer de taille cette année ^^

      Supprimer
  4. C'est vrai que niveau "sexytude"... tu repasseras (pour rejoindre Lova), mais niveau goût oh la, la cela doit être parfait. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ehhh oui... on ne peut pas gagner sur tous les tableaux ;-)

      Supprimer
  5. j'ai découvert les fèves chez mes beaux parents! et j'adore ça! ton ragoût c'est top!

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Gabrielle,

    Merci pour ce joli voyage en Sardaigne.
    Ce plait doit etre délicieux.
    Bises et à bientôt
    Valérie

    RépondreSupprimer
  7. Une belle découverte cette recette! Merci Gabrielle
    Bises et bonne soirée
    Marie - United Colours of Macarons

    RépondreSupprimer
  8. Très belle découverte pour moi, je pense que je vais tenter avec des fèves fraîches... Bises

    RépondreSupprimer
  9. Un bon petit plat réconfortant avant l'arrivée des beaux jours ! Merci à toi pour ce partage tant au niveau culinaire que personnel ;-)

    RépondreSupprimer
  10. ton plat me donne très envie mais sans le fenouil, car j'aime pas trop. Merci beaucoup pour cette recette

    RépondreSupprimer
  11. c'est un plat parfait vu la météo!!!! gros bisous ma belle

    RépondreSupprimer
  12. Oh comme ça doit être bon ça donne drôlement envie
    Bonne journée
    bises

    RépondreSupprimer
  13. Je découvre avec toi la Sardaigne et sa gastronomie, merci Gabrielle . Ton plat doit être bien bon.Bisous .maggy

    RépondreSupprimer
  14. Je connais relativement peu la cuisine sarde.... Du coup, merci pour cette recette!

    RépondreSupprimer
  15. C'est encore un beau voyage culinaire que tu nous fait découvrir! bonne fin de soirée

    RépondreSupprimer
  16. Alors là c'est une découverte à 100% et cela me tente beaucoup! Chou et fèves c'est sûrement délicieux. Bises

    RépondreSupprimer
  17. Hello, je ne connaissais absolument pas et je suis ravie de découvrir cette cuisine au saveurs "inconnues" si je peux dire... En tout cas j'ai été rassuré de lire que ta recette ne comporté par tous les ingrédients que tu nous a cité comme traditionnels de la cuisine de Sardaigne hahaha.
    Stéphanie

    RépondreSupprimer
  18. Ton texte est plein d'informations intéressantes qui donnent encore plus envie de tester le plat. Merci pour ce riche partage avec une recette de ton deuxième chez toi. ^^

    RépondreSupprimer
  19. ça a l'air délicieux, et merci pour toutes ces explications !

    RépondreSupprimer
  20. J'adore faire des découvertes ici !!
    Encore un que je connais pas et que mon mari adorerais.. fan de fèves et de choux :)
    Bises

    RépondreSupprimer
  21. c'est intéressant cette histoire de fenouil sauvage avec le chou,les fèves et la petite touche de lard !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...